Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

9 articles avec dakar

Concours d'entrée au CFMPL 2016 - Conducteur

Publié le par UNAPEES

Concours d'entrée au CFMPL 2016 - Conducteur

Concours d'entrée au Centre de Formation Professionnelle aux Métiers Portuaires et à la Logistique (CFMPL)

 

OPTIONS : 

  • Conducteur d'Engin tous types
  • Conducteur Routier de marchandises

Le candidat fera son choix par ordre de préférence

LIEU DE LA FORMATION :

Centre de Formation Professionnelle aux Métiers Portuaires et à la Logistique (CFMPL)
Adresse : Rocade Fann Bel Air- Dakar

Afficher une carte plus grande

CONDITIONS D'ADMISSION : 

  • Être de nationalité sénégalaise
  • Titulaire du BFEM, CAP ou BEP
  • Titulaire du permis B ou C ou un engagement de l’obtenir pour les candidats en conduite routière de marchandises
  • Agé de 21 ans au minimum uniquement pour le métier de conducteur routier de marchandises

DATES : 

  • Ouverture des registres : Lundi 06 juin 2016
  • Clôture des registres : Vendredi 12 août 2016
  • Date du concours : Jeudi 1er septembre 2016

LIEU DU CONCOURS :

  • A Dakar :Lycée Technique Industriel Maurice Delafosse
    Adresse : Rocade Fann Bel Air - BP 4004 - 10200 Dakar

    Afficher une carte plus grande
  • Dans les autres régions : Thiès, Kaolack, Fatick, Diourbel, Louga, Saint-Louis, Kolda, Matam, Ziguinchor, Tambacounda, Kédougou, Sédhiou et Kaffrine. (sous réserve du minimum de candidats requis pour être un centre de compositions - 12 candidats)

DOSSIERS A FOURNIR :

  • 1 Fiche d’inscription à retirer à la DECPC, dans les Inspections d’Académie, Centres Régionaux d’Orientation Scolaire et Professionnelle. (ou A télécharger ICI)
  • 1 copie légalisée carte nationale d’identité
  • 1 extrait de naissance
  • copie légalisée du BFEM, du CAP ou du BEP
  • 1 copie légalisée du permis B ou C ou un engagement de l’obtenir pour les candidats en conduite routière de marchandises
  • Frais d’inscription : 5000F CFA

DÉPÔT DES DOSSIERS :

Les dossiers de candidature sont à déposer tous les jours ouvrables aux endroits suivants :

​Délai de rigueur le vendredi 12 août 2016.

Passé ce délai, aucun dossier ne sera pris. Préciser votre numéro de téléphone sur la fiche.

DÉROULEMENT DU CONCOURS :

Première partie - Admisibilité :

Jeudi 1er septembre à partir de 7 heures 30 :

  • Français, Durée : 2h - Coeff : 2

  • Anglais, Durée : 1h - Coeff : 1

  • Mathématiques Durée : 2h - Coeff : 2

Deuxième Partie - Admission :

  • Test psychotechniques - Coeff : 1
  • Entretien avec le jury - Coeff : 1

Téléchargez l'Avis de Concours et la fiche d’inscription

Pour en savoir plus sur le CFMPL de formation voir notre annuaire

Concours d'entrée au CFMPL 2016 - Conducteur

Publié dans Concours, Orientation, Dakar

Partager cet article

Repost 0

Concours d'entrée au CFMPL - Logistique et Transport International

Publié le par UNAPEES

Concours d'entrée au CFMPL - Logistique et Transport International

Concours d'entrée au Centre de Formation Professionnelle aux Métiers Portuaires et à la Logistique (CFMPL)

 

OPTIONS : 

  • Technicien Supérieur spécialisé en méthode et exploitation Logistique
  • Technicien Supérieur spécialisé en organisation de Transport International

Le candidat fera son choix par ordre de préférence

LIEU DE LA FORMATION :

Centre de Formation Professionnelle aux Métiers Portuaires et à la Logistique (CFMPL)
Adresse : Rocade Fann Bel Air- Dakar

Afficher une carte plus grande

CONDITIONS D'ADMISSION : 

  • Être de nationalité sénégalaise
  • Avoir effectué une scolarité complète de la 3e année  en BTI ou de la classe de Terminale (toutes séries confondues)

DATES : 

  • Ouverture des registres : Lundi 06 juin 2016
  • Clôture des registres : Vendredi 12 août 2016
  • Date du concours : Jeudi 1er septembre 2016

LIEUX DU CONCOURS :

1er Tour :

  • A Dakar :Lycée Technique Industriel Maurice Delafosse (1er tour)
    Adresse : Rocade Fann Bel Air - BP 4004 - 10200 Dakar

    Afficher une carte plus grande
  • Dans les autres régions : Thiès, Kaolack, Fatick, Diourbel, Louga, Saint-Louis, Kolda, Matam, Ziguinchor, Tambacounda, Kédougou, Sédhiou et Kaffrine. (sous réserve du minimum de candidats requis pour être un centre de compositions - 12 candidats)

2ème Tour : au CFMPL

DOSSIERS A FOURNIR :

  • 1 Fiche d’inscription à retirer à la DECPC, dans les Inspections d’Académie, Centres Régionaux d’Orientation Scolaire et Professionnelle. (ou A télécharger ICI)
  • 1 copie légalisée carte nationale d’identité
  • 1 extrait de naissance
  • 1 Certificat de scolarité attestant une scolarité complète de la 3e année  en BTI ou de la classe de Terminale (toutes séries confondues)
  • Frais d’inscription : 5000F CFA

DÉPÔT DES DOSSIERS :

Les dossiers de candidature sont à déposer tous les jours ouvrables aux endroits suivants :

​Délai de rigueur le vendredi 12 août 2016.

Passé ce délai, aucun dossier ne sera pris. Préciser votre numéro de téléphone sur la fiche.

DÉROULEMENT DU CONCOURS :

Première partie - Admisibilité :

Jeudi 1er septembre à partir de 7 heures 30 :

  • Français, Durée : 2h - Coeff : 2

  • Anglais, Durée : 1h - Coeff : 1

  • Mathématiques Durée : 2h - Coeff : 2

Deuxième Partie - Admission :

  • Test psychotechniques - Coeff : 1
  • Entretien avec le jury - Coeff : 1

Téléchargez l'Avis de Concours et la fiche d’inscription

Pour en savoir plus sur le CFMPL voir notre annuaire

Concours d'entrée au CFMPL - Logistique et Transport International

Publié dans Concours, Orientation, Dakar

Partager cet article

Repost 0

Activités du Président de l'UNAPEES

Publié le par UNAPEES

Activités du Président de l'UNAPEES

20e édition de la Semaine Nationale de l'École de Base au CRFPE de Rufisque

Le Président Fané a été invité à la leçon inaugurale organisée dans le cadre de la 20e édition de la Semaine Nationale de l'Ecole de Base le Mercredi 25 Mai 2016 au CRFPE de Rufisque.

Le thème "Rôle de l'Éducation inclusive et des compétences de vie courante dans l'atteinte des objectifs de développement durable" a été introduit par le Professeur Moussa FALL de l'UCAD.
L'objectif visé et de participer à l'élimination de toutes formes de discrimination, de marginalisation, d'exclusion et de stigmatisation des personnes handicapées.

L'UNAPEES est entièrement en phase avec cette démarche car elle dispose d'une Commission Éducation inclusive et confessionnelle qui a pour mission de sensibiliser et de mener des actions en synergie avec toutes structures poursuivant les mêmes objectifs.

-----------------------------------------------------------------

Le Président Abdoulaye Fané a été invité à la remise du Rapport 2015 sur l'Etat du Dialogue Social

La cérémonie s'est déroulée le Mercredi 25 Mai 2016 à 17h au Palais de la République sous la présidence du Chef de l'Etat son excellence M Macky Sall.

Le rapport a été présenté par Madame Innocence Ntap Ndiaye Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social et en présence du Ministre du Travail, du Dialogue Social et organisations professionnelles M Mansour Sy et des autorités du monde du travail, partenaires et invités.

L'UNAPEES félicite le Haut Conseil des initiatives et actions entreprises depuis sa création et l'encourage et la poursuive cette mutualisation, cette concertation qui sont la clé de la réussite.

L'UNAPEES réaffirme sa disponibilité à travailler avec le HCDS en vue de la prévention et du règlement de tous les conflits relatifs au système éducatif.

A.Fané

Partager cet article

Repost 0

Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)

Publié le par UNAPEES

Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)
Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)

L’UNAPEES, bien évidement, était présente à la mobilisation citoyenne de ce jour vendredi 15 avril, place de l'Obélisque, organisée par la COSYDEP afin d’envoyer un signal fort et un message clair aux pouvoirs publics et aux organisations syndicales.

Ensemble nous avons réaffirmé notre farouche opposition à une année blanche et à la continuation d’une instabilité décrédibilisant toujours plus notre système.

Le but de cette journée était de créer un déclic et recréer l’espoir pour l’école sénégalaise. Les citoyennes et citoyens du Sénégal se sont mobilisés pour une école apaisée, performante, inclusive et qui restaure à l’enfant son droit à l’éducation et son plein épanouissement à travers une offre adaptée.

Outre l’UNAPEES, les parents d’élèves et leurs enfants, les organisations de la société civile sénégalaise, et le Patronat étaient présent pour s’indigner du blocage du secteur de l’éducation et de la formation sénégalais.

Ensemble, nous avons le pouvoir de changer la situation !

Rejoignez l'UNAPEES !

A.F.B

LA PRESSE NATIONALE EN PARLE :

Journée de l'espoir pour l'école sénégalaise (les photos)

LA SOCIÉTÉ CIVILE SE RASSEMBLE À LA PLACE DE L’OBÉLISQUE POUR ‘’SAUVER L’ÉCOLE’’

Dakar, 15 avr (APS) - Parents d’élèves, élèves, acteurs de la société civile, membres du patronat, artistes et d’autres citoyens de divers horizons se sont retrouvés vendredi à la place de l’Obélisque de Dakar pour ‘’créer le déclic, afin de sauver l’école sénégalaise, plongée dans une crise persistante qui menace l’avenir des enfants, les principales victimes’’.

Tour à tour, les représentants d’une dizaine d’organisations parties prenantes de ce ‘’rassemblement citoyen’’ ont appelé l’État et les enseignants à ‘’savoir raison garder pour mettre fin à ce cycle de grèves qui gangrène l’école depuis une dizaine d’années’’.

‘’Depuis dix ans, l’école est toujours dans la tourmente avec un quantum horaire jamais atteint, des enseignements escamotés, des programmes jamais terminés. Les seul perdants sont les élèves’’, a dit le président de la Fédération des associations de parents d’élèves, Bakary Badiane, du haut de la tribune dressé au milieu de la célèbre place.

Suppliant presque les enseignants de regagner les classes, il dit les considérer comme les ‘’soldats de l’école’’. Selon lui, ils doivent parfois ‘’consentir des sacrifices citoyens en tenant compte de la centralité de l’élève’’. ‘’Le tout ou rien ce n’est pas du syndicalisme. Si l’Etat est dans une dynamique de résolution des questions avec le respect des accords à hauteur de 2/3, il n’ y a pas de raison pour que les syndicats continuent à déserter les classes’’, a-t-il martelé.

Toutefois, il a également appelé l’Etat au ‘’sacrifice’’ pour le respect des accords. Ce même appel du ‘’cœur’’ a été lancé par le président de l’Union nationale des parents d’élèves du Sénégal (UNAPEES), Abdoulaye Fané, qui a plaidé pour ‘’un processus de normalisation et de résolution durable de la crise’’.

‘’C’est un devoir de reconnaissance envers l’école publique qu’ils doivent faire prévaloir, autorités étatiques et enseignants, parce qu’ils ont bénéficié d’une bonne formation de l’école publique. Aujourd'hui, les enfants pâtissent d’une situation dont ils ne sont pas responsables’’, s’est-il désolé.

Les organisations de femmes dont l’Association des juristes sénégalaises (AJS) et le Forum des femmes africaines pour l’éducation des filles (FAWE) ont dit tout leur ‘’énorme amertume, une grande tristesse parce qu’il n’y a plus d’activités scolaires et universitaires’’.

Pour leur porte-parole du jour, Hélène Rama Niang, il s’agit ‘’d’envoyer un message clair à l’Etat comme aux syndicats pour dire notre opposition à une année blanche et à la continuation d’une instabilité décrédibilisant le système éducatif’’.

‘’Il est temps d’arrêter ce jeu d’acteurs et la confrontation permanente entre Gouvernement et syndicats’’, a souligné le président du Conseil d’administration de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’Éducation publique (Cosydep), Moussa Mbaye.

Pour lui, il s’agit de dire ‘’Non à la continuation de l’instabilité du système éducatif pour une école qui restaure à l’enfant son droit à l’éducation’’.

La Cosydep, initiatrice du rassemblement, a appelé à un ‘’mécanisme durable de pacification du secteur de l’éducation et de la formation par la mise en place d’un comité de suivi des recommandations des Assises nationales et de la Concertation sur l’avenir de l’enseignement supérieur’’.

Le patronat n’est pas en reste pour ‘’ soutenir cet élan citoyen pour sauver l’école’’, selon le président du Conseil national des employeurs du Sénégal (CNES), Mansour Kama. ‘’Nous ne sommes pas des médiateurs entre syndicats et Etat, ni arbitres mais des parents d’élèves et des citoyens qui veulent que les écoles continuent à fonctionner même si les enseignants et l’Etat continuent à discuter’’, a-t-il dit.

Conscient des ‘’risques majeures qui pèsent sur l’avenir de l’école’’, Mansour Kama a fait part de la décision de ‘’mobiliser tous les citoyens, tous les chefs d’entreprises, toutes les organisations de femmes pour que l’école ne soit pas installée dans des querelles’’. Des messages également relayés à travers plusieurs pancartes et des foulards blancs autour des cous des citoyens venus prendre part au rassemblement.

ADL/ASG

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

(Si vous copiez cette publication pour la publier sur votre site, merci de citer l'UNAPEES)

-=oO§Oo=-

Votre avis compte pour l'UNAPEES !

Dans le but d'optimiser son blog et de le rentre plus pertinent afin de mieux vous servir, nous avons initié un sondage afin de recueillir votre avis.
Prenez 2 minutes et vous contribuerez significativement à cette étude. Pour ce faire, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Merci de PARTAGER largement afin que nous puissions toucher le plus grand nombre

A Bientôt !

A.F.B.

Partager cet article

Repost 0

ENTRE 3000 ET 4000 PERSONNES SENSIBILISÉES À L’UTILISATION D’INTERNET À DAKAR

Publié le par APS

ENTRE 3000 ET 4000 PERSONNES SENSIBILISÉES À L’UTILISATION D’INTERNET À DAKAR

Dakar, 30 janv (APS) - Environ 4000 personnes de la banlieue de Dakar, majoritairement des collégiens, ont été sensibilisées sur "les dangers et risques liés à l’utilisation d’Internet", dans le cadre d’une campagne lancée en décembre dernier par l’association Students Travel and Exposure Sénégal (STAESEN), a appris l’APS de cette organisation, samedi.

La campagne organisée par STAESEN était inscrite dans le cadre du projet "Internet c’est moi qui décide", visant à "sensibiliser sur les mesures à adopter pour une utilisation sûre et efficace de l’Internet dans l’enseignement".

Dans ce cadre, des collégiens, professeurs, des membres de personnels administratifs et des parents d’élèves ont été formés et sensibilisés à l’utilisation des données personnelles sur Internet.

"Une centaine d’élèves étaient ciblés auprès de chaque collège. Parfois, nous avons carrément dépassé le nombre d’élèves. Au CEM de Dalifort, nous avons eu 100 filles et 57 garçons au lieu de 50 filles et 50 garçons initialement prévus", a rexpliqué El Hadj Daouda Diagne, directeur national de STAESEN.

Il s’exprimait lors d’un déjeuner de presse et de restitution des résultats dudit projet.

"Au total, 1344 élèves ont été formés, au lieu de 1000 initialement prévus. Ensuite, nous avons demandé à ces collégiens d’aller vers leurs familles et vers leurs camarades qui n’ont pas participé à cette campagne et nous sommes passés de 1344 collégiens à 3000 ou 4000 personnes sensibilisées", a expliqué M. Diagne à des journalistes.

Le directeur national de STAESEN fait remarquer qu’"à travers les réseaux sociaux, les jeunes postent n’importe quoi, ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils font et peuvent être victimes, à l’avenir, des photos qu’ils publient sur la toile".

"On a été surpris de constater que l’Internet était utilisé par ces collégiens uniquement pour communiquer à travers des réseaux sociaux tels que Whatsapp, Viber, Skype ou Facebook (…) Ils ne savent pas qu’Internet dispose de ressources pertinentes pouvant les aider dans leur éducation", a-t-il ajouté.

Selon El Hadj Daouda Diagne, le projet "Internet c’est moi qui décide" va se poursuivre prochainement à travers d’autres collèges de Dakar et de sa banlieue.

VO/BK

Retrouver aussi nos conseils pratique pour sécuriser votre navigation sur la toile :

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu de l'AG de la CDPE de Dakar

Publié le par UNAPEES

COORDINATION DEPARTEMENTALE DES PARENTS D’ELEVES ET D’ETUDIANTS DE DAKAR (CDPE)

Procès-verbal

I   Cérémonie officielle

Le samedi 12 Décembre, s’est tenue dans la salle de délibération  de l’hôtel de Ville  de Dakar, l’Assemblée Générale (AG) d’installation de la Coordination Départementale des Parents d’Elèves et d’Etudiants(CDPE) de Dakar.

Sous le parrainage du Maire Khalifa Ababacar Sall, représentée par Madame SOHAM VARDINI, Première adjointe au Maire et Présidente de la commission Education et Formation, l’AG, dans sa partie officielle était présidée par Madame le Maire, selon le chronogramme ci après :

CHRONOGRAMME

Horaires

Activités

Acteurs

10 H--- 11 H

Accueil et Installation des invités

Hôtesses d’accueil

11 H --- 11 H 05

Formulation de Prières

Doyen Issa Laye Seye

11 H 05—11 H 15

Discours  du comité de pilotage

Thierno Ndao

11 H 15--- 11 H 30

Discours de l’UNAPEES

Pdt Abdoulaye Fané

11 H 30--- 12 H

Discours du Parrain

Mme Maire Soham Wardini

 

Après l’accueil et l’installation de Mme le Maire, représentante du parrain, par Monsieur Cheickh Tidiane Gueye(et ses hôtesses), Président du comité de pilotage(C P) et maitre de cérémonie pour l’occasion, sous les acclamations nourries de la salle, le doyen Issa laye Sèye a d’abord rappelé l’importance et l’obligation d’une vie bien remplie, car tout , en définitive sur terre, ne sera que souvenir, puisse, ce souvenir ,être un exemple pour la postérité.

Ensuite, il a formulé des prières pour la réussite de l’AG, dans la paix et la concorde mais aussi et surtout que tous les membres, n’aient comme seul objectif que l’apport qualitatif de l’UNAPEES dans le développement du système éducatif de notre pays.

Quant à Monsieur Thierno Ndao, coordonnateur du C P ,après les salutations d’usage, s’est prononcé sur les rôles et responsabilités des différents acteurs qui interagissent dans le système, puis il a rappelé l’importance de la CDPE pour l’UNAPEES ,les autorités administratives ,déconcentrées mais aussi les autorités  de la décentralisation comme le Maire de la Ville qui depuis 2009 place l’Education et la Santé comme priorité.

Puis, Monsieur le coordonnateur du comité de pilotage a vivement remercié Madame le Maire pour sa contribution  combien importante pour la tenue de l’AG et s’est félicité de l’apport qualitatif et discret qu’elle fournit auprès du Maire de la Ville  pour le rayonnement du système éducatif dans le département de Dakar, avant de formuler une demande d’audience au retour du Maire.

Enfin, le coordonnateur du CP, a :

  • félicité  le comité d’organisation et  le CP pour la réussite de l’activité
  • remercié les partenaires de leur contribution et/ ou de leur présence
  • salué la présence des invités
  • magnifié le Maire pour l’octroi de la salle de délibération  avec toutes les somodités.

Le Président  de l’UNAPEES à son tour, a fait la genèse de la création de l’union et  quelques unes de ses actions en faveur de l’école sénégalaise et a rappelé la position équidistante de l’union vis-à-vis des différents acteurs, avant de réaffirmer  la détermination de l’union pour défendre l’intérêt de nos enfants. Pour terminer, le Président a félicité le département de Dakar pour la réussite de l’AG.

Prenant la parole, Madame le Maire, a rappelé en sa qualité de professeur, quelques –uns des problèmes qui n’ont cessé de déteindre sur la qualités des enseignements /apprentissages et qui  pourraient justifier valablement la naissance de l’UNAPEES.

Puis, elle a, au nom du Maire de la Ville, parrain de l’activité, salué toute l’assistance et remercié le Président de l’UNAPEES et l’ensemble de ses membres pour cette exaltante mission au service de l’école sénégalaise dont le Maire en a fait sa priorité. En effet dira-t -elle ,depuis  l’avènement du Maire Khalifa A Sall  en 2009, le conseil municipal de la Ville met en œuvre plusieurs projets à coût de milliards, tels que :le lait à l’école, la tenue scolaire, la santé à l’école ,le sport à l’école et les bourses scolaires entre autres, pour améliorer considérablement la qualité des enseignements/apprentissages  au grand bonheur des parents. Sous ce rapport, un partenariat dynamique pourrait être scellé entre la Ville et l’union.

Ensuite, Madame le Maire a encouragé l’union pour sa démarche consistant à compter sur soi pour garder son autonomie de pensée et d’action.

Pour terminer, elle  s’est engagée à rendre compte fidèlement au Maire, avant de déclarer ouverte, l’assemblée d’installation  de la CDPE/Dakar.

 

II Installation de la CDPE

Après la pause-café qui a clôturé la cérémonie officielle, les participants ont abordé les travaux comme suite :

  • Présidente de séance : Madame Aida  Diouf
  • Modérateur : Monsieur Youssoupha Mboup
  • Secrétaire de Séance : Madame Ndèye Codou Fall
  • Facilitateur : Monsieur Doudou Khoudia Diop

Et selon la démarche suivante :

Rubriques

Partage

Solutions Retenues

Lecture des Statuts

Pas de discussion possible

Statuts standard

Lecture du Règlement Intérieur

  • Article 1 portant  sur la dénomination CDAPE ou CDPE

 

  • Article 3 portant sur l’interdiction des discussions politiques et religieuses

 

  • Articles 9-11-12 portant sur la séquence des réunions du CD, du BED et du SEP

 

 

  • Article 25 portant sur la clé de répartition des ressources financières

 

CDPE car le « A » de Association qui  nous avait valu un rejet au niveau du Ministère de l’intérieur, a disparu

 

Interdictions retenues par respect à la loi

 

Une réunion au moins

  Par semestre pour le CD

  Par trimestre  pour le BED, et

  Par mois pour le SEP

 

Même si les arguments évoqués  par rapport à la faiblesse des ressources allouées aux structures de base(Coordination Communale et CDPE) ,le problème sera porté à la prochaine assemblée générale, seule instance légale pour les modifications

Proposition du Comité Directeur(CD)

Lecture de la proposition

Proposition adoptée par acclamations

Proposition de Points Focaux

Lecture de la proposition

Proposition adoptée par acclamations

Proposition de Bureau Exécutif Départemental(BED)

Lecture de la proposition

Proposition adoptée par acclamations

Proposition de Commissaires aux Comptes

Lecture de la proposition

Proposition adoptée par acclamations

Proposition de Secrétariat Permanent(SP)

Lecture de la proposition

Proposition adoptée par acclamations

Avant de  clôturer la  séance, à 15 Heures, Madame la Présidente donna la parole au nouveau Président de la CDPE , Monsieur Thierno Ndao, qui, à l’entame de son intervention, rendit grâce à Dieu et  pria sur son Prophète SAW  afin que la lourde responsabilité et la confiance placées en sa modeste personne par ses pairs, soient  couronnées de succès. Pour se faire il exhorta chacun et tous à travailler en équipe et les invita à bannir la calomnie et cultiver l’amour au travail, la tolérance, la solidarité et l’esprit de sacrifice.

 

Fait à Dakar ce Samedi 12 Décembre 2015

 

La secrétaire de Séance                                                    La Présidente de Séance 

   Ndèye Codou Fall                                                                     Aida  Diouf

 

Villa 27, Cité Prestations Familiales - Dieuppeul 2 - DAKAR

TEL : 76 462 42 31/ 70 564 38 04

Compte rendu de l'AG de la CDPE de Dakar

Partager cet article

Repost 0

Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.

Publié le par UNAPEES

Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.
Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.
Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.
Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.
Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.
Préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.

Ce jour Vendredi du 27 Novembre 2015, à 11H, une délégation de l'UNAPEES a été reçue en audience à l’hôtel de ville Dakar, par madame Soham El Wardini, première adjointe au Maire de la ville de Dakar avec comme objet : la préparation de l'Assemblée Générale du département de Dakar.

Après les présentations d'usage, M. Thierno Ndao a fait un exposé sur l'UNAPEES et ses objectifs tout en saluant les efforts de la ville de Dakar qui déroule une politique positive en matière d'éducation. Il a aussi fait part de notre disponibilité pour asseoir un partenariat entre les deux entités, tout en félicitant Mme Wardini en évoquant sa trajectoire en tant que femme éducatrice, politique ainsi que ces objectifs pour un développement des populations en général.

A sa suite, les différents membres ont salué les efforts de la ville et l'apport que l'UNAPEES souhaite apporter pour permettre une transparence à tous les niveaux au seul bénéfice de l'éducation sénégalaise.

Madame la première adjointe, a dans ses propos, saluer la démarche tout en rappelant les efforts de la ville par rapport a l'éducation depuis 2009 (les tenues, le lait, la santé, le sport à l'école, l'entretient, les bourses intérieures et extérieures accordées aux élèves et étudiants, ainsi que le souhait de M. Khalifa Sall de poursuivre cette politique malgré les nouvelles dispositions de l'acte 3.

Elle a aussi salué les objectifs de l'UNAPEES et promet de soutenir l'A.G tout en informant de l'absence du Maire à cette date.

L'audience a pris fin à 12H05 dans une bonne ambiance.

Partager cet article

Repost 0

Mise en place des instances de base de l’UNAPEES

Publié le par UNAPEES

Mise en place des instances de base de l’UNAPEES

Conformément aux orientations du comité exécutif, pour la mise en place des instances de base de l'UNAPEES dans les communes et départements, celle de Dakar à tenue des réunions préparatoires les 31, 07 et 21 Novembre 2015, a l’hôtel de ville de Grand Dakar.

Les réunions ont fait l'objet d'informations sur :

  • l'AG du COSYDEP et les invitations de l'UNAPEES (présidence, King Fahd, haut conseil pour le dialogue social...).
  • la situation des APE au niveau du département de Dakar et les solutions idoines,
  • le besoin de corriger les textes et décrets relatifs aux APE et comités de gestions au vu des incohérences dans leur mise en œuvre,
  • le besoin d'élargir les membres et la cohésion qui doit être de mise,
  • l'aspect de la communication avec les Maires, les Directeurs, les I.A pour mieux crédibiliser l’UNAPEES....
  • le choix de la date pour la tenue de l'A.G du département. Sur ce point, la date du samedi 12 Décembre 2015 a été retenue et la salle de l’hôtel de Dakar choisie comme lieux.
  • la participation financière de l'UNAPEES et des membres,
  • le besoin d'indentification des personnes ressource,
  • la démarche de mobilisation et le plan de communication a mettre en œuvre.

Il faut noter que lors de ces trois réunions, un intérêt manifeste a été constaté au vu de l'accroissement des membres et invités présents suivant les réunions.

A cet effet, il convient de souligner la dernière rencontre qui à fait l'objet de la présence de nombreux de nos membres, mais aussi de la présence de nouveaux présidents d'APE, a l'instar de M. Ibrahima Cissé du plateau, M. Ibrahima Gueye de Yoff, Mme Fatoumata Kona Cissé de Hann, M. Sidibé de Colobane, Mme Traoré du CEM de Soumbédioune, Mme Khar Fall de Amadou Diangne Woré, Mme Niang du CEM Matin L. King, M. Moctar Dia du Lycée L. Gueye, et de M. Pouye du lycée Malamine Kamara des P.A.

A cet égard, il faut noter que les prises de paroles ont gravitées autour des contributions suivantes :

  • pourquoi deux entités de parents d'élèves,
  • le manque d'informations et les objectifs de l'UNAPEES,
  • les exemples formes de partenariats a mettre en œuvres
  • l'importance d'une réappropriation du rôle des parents d'élèves etc...

A la suite de ces riches discutions suivies de clarifications apportées par M. Thierno Ndao et les autres membres, rendez vous a été pris pour samedi prochain, avec comme ordre du jour, la mise en place de commissions pour la bonne réussite de L'A.G du département.

A noter également, les félicitations des membres et invités à l'endroit de M. Ndao pour son dynamisme et son ouverture.

A retenir aussi, que le Maire Jean Baptiste Diouf nous à fait l'honneur de nous recevoir en nous assurant tout son soutient.

Cheikh Tidiane Gueuye

Partager cet article

Repost 0

LES COLLECTIVITÉS LOCALES ABSENTES DU PROCESSUS D’ÉVALUATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF (MAIRE)

Publié le par APS

LES COLLECTIVITÉS LOCALES ABSENTES DU PROCESSUS D’ÉVALUATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF (MAIRE)

Dakar, 16 sept (APS) - Les collectivités locales sont absentes du processus d’évaluation du système éducatif, a déploré, mercredi à Dakar, le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Alioune Sall, plaidant pour une meilleur implication des élus locaux dans la planification budgétaire.

‘’Au Sénégal, l’éducation n’est pas en réalité décentralisée, puisque la planification se fait au niveau de l’Etat et n’est pas partagée. Nous n’avons aucune orientation sur les fonds de dotation. Il n’y pas décentralisation parce que, dans l’évolution, nous sommes absents’’, a-t-il déploré.

M. Sall s’exprimait lors d’un atelier de concertation à l’intention du secteur de l’éducation et de la formation et des collectivités locales. Cette rencontre de deux jours est organisée par la commission nationale pour l’UNESCO.

Alioune Sall a souligné à cette occasion la nécessité pour les élus de disposer de statistiques pour mieux être impliqués dans la planification budgétaire, afin de définir les priorités des différents secteurs.

‘’Nous devons intervenir dans la planification, et pour cela, nous devons partager les connaissances, afin de mieux maîtriser la cartographie scolaire de nos collectivités’’, a-t-il exhorté. Il souligne que les collectivités locales doivent travailler avec le ministère de l’Education.

De son côté, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Baba Ousseynou Ly, indique que la décentralisation du système éducatif passe par l’attribution d’un véritable pouvoir aux collectivités et aux communautés locales, dans le but de refonder l’école sénégalaise.

Selon lui, cela implique que l’Etat central ne soit plus acteur central du système éducatif au niveau local. Il estime que celui qui renvoie à la périphérie tous les autres acteurs, les maintient dans un lien de dépendance et paralyse leur autonomie d’initiative.

Pour le président de l’AMS, ‘’(…) l’Etat doit réinterroger et réordonner son rôle parmi les autres acteurs, renforcer ces derniers, construire les politiques éducatives nationales par le bas et faciliter l’élaboration par les acteurs locaux de véritables projets de territoire en matière d’éducation’’.

‘’La décentralisation doit apporter à l’éducation une dimension essentielle, celle d’une communauté qui construit et prend elle-même le destin de son école’’, a-t-il dit, soulignant que la décentralisation de l’éducation est une option assumée.

Selon lui, son influence sur la qualité de la gouvernance et les prestations fournies aux acteurs de ce service public devraient pousser à aller plus loin dans la responsabilisation des communautés et des collectivités locales.

‘’Une plus grande adaptation aux spécificités et aux priorités locales et une meilleure valorisation des potentialités locales seraient, sans nul doute, la voie royale pour que l’Éducation participe à la contribution des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement’’, a-t-il dit.

SK/ASG

Partager cet article

Repost 0