Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

UCAD : DES TENTES MODERNES VONT REMPLACER TEMPORAIREMENT LES AMPHITHÉÂTRES EN CONSTRUCTION (MINISTRE)

Publié le par APS

UCAD : DES TENTES MODERNES VONT REMPLACER TEMPORAIREMENT LES AMPHITHÉÂTRES EN CONSTRUCTION (MINISTRE)

Dakar, 9 oct (APS) - Des tentes modernes vont être installées à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) afin de permettre aux étudiants et aux enseignants de poursuivre les cours en attendant la fin des travaux de construction et de réhabilitation des amphithéâtres entamés au sein de l’université a annoncé, jeudi a Dakar, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.

‘’Des tentes modernes vont être mis en place sous peu, la commande a été déjà faite. Elles permettront d’abriter les cours en attendant la fin des travaux’’, a-t-il dit au terme de la visite des chantiers ouverts à l’UCAD et de la deuxième tranche de la cite des enseignants, etc.

M. Niane démarrait par l’UCAD une tournée nationale qui le conduira à Ziguinchor, Kolda, Diourbel, Bambey, Thies et Saint-Louis.

Selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ces visites de chantiers sont un suivi des 11 décisions retenues à l’issue de la concertation nationale sur l’Enseignement supérieur.

Les infrastructures et les équipements sont les volets les plus importants de ces décisions. A l’UCAD, c’est la réhabilitation des amphithéâtres qui est le plus important et des ressources importantes ont été remises à mon département pour cela’’, a-t-il dit.

Accompagné du recteur, de députés, d’enseignants et de syndicalistes, Mary Teuw Niane a d’abord visité la deuxième tranche de la cité des enseignants inaugurée par le président de la République le 31 juillet dernier.

Les clefs de cette cité composée de 140 logements ont été distribuées et certains propriétaires ont déjà occupé leur appartement.

Un jardin d’enfants et une aire de jeux seront érigés pour embellir ce site dont certaines parties attendent d’être électrifiées et raccordées au réseau hydraulique.

La visite s’est poursuivie à l’UCAD 3 où 14 villas abritant 7 écoles doctorales récupérées à l’Armée française par l’Etat ont été rétrocédées à l’Université.

Ici sont hébergés le gestionnaire du nom de domaine SN, le centre national de santé de la mère et de l’enfant, la cellule d’assurance qualité et l’incubateur préparant les étudiants dans le domaine de l’auto emploi.

Le nouveau bâtiment abritant les logements des étudiants à la facultés des Sciences juridiques et politiques, la faculté des Sciences et techniques, la FASEG, le CESTI, l’UCAD2 et la faculté de médecine où les entrepreneurs promettent de finir les travaux en fin novembre ont été visités par le ministre et sa délégation.

Quelque 28 étudiants vont démarrer cette année leur étude dans des langues jugées prioritaires pour le pays dans le nouveau laboratoire des langues entièrement équipé par le ministère de l’Enseignement supérieur.

Répondant aux revendications des syndicalistes, étudiants et parents d’étudiants, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a reconnu l’existence de certaines difficultés dans le milieu universitaire à cause des nouvelles réformes engagées.

Cependant, M. Niane a invité ces acteurs de l’école à la patience, à soutenir la modernisation des universités entreprise par l’Etat et à ‘’agir ensemble’’ pour redonner à l’UCAD son image d’université d’excellence.

SK/PON

Partager cet article

Repost 0

Rentrée 2015/2016

Publié le par UNAPEES

Rentrée 2015/2016

Ce 05 octobre, la journée internationale de l'Enseignant coïncide avec la rentée officielle du personnel des établissements scolaires.

A l'issue de la tournée effectuée par les responsables de la CDAPE Dakar, le constat fait sur place est que le personnel enseignant est pour l’essentiel en place.

En attendant les élèves, les conditions d'un bon démarrage doivent être créer par l'ensemble des acteurs (Gouvernement, collectivités locales, parents d’élèves et enseignants).

Bonne année scolaire 2015/2016.
AF

Partager cet article

Repost 0

"LE DÉMARRAGE EFFECTIF DES COURS SUPPOSE QUE LES CONDITIONS SOIENT RÉUNIES’’ (SG CUSEMS)

Publié le par APS

"LE DÉMARRAGE EFFECTIF DES COURS SUPPOSE QUE LES CONDITIONS SOIENT RÉUNIES’’ (SG CUSEMS)

Dakar, 1er oct (APS) - Le concept ‘’Ubi tey Jang Tey’’, relatif à un démarrage effectif des cours au premier jour de la rentrée scolaire, ne peut s’appliquer si les conditions nécessaires à sa mise en œuvre ne sont pas réunies, a soutenu, jeudi à Dakar, le secrétaire général du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (CUSEMS) Abdoulaye Ndoye.


"Le Cusems a participé au lancement de ce concept, mais en 2014/2015 déjà, nous avons posé des préalables, nous avions dit que beaucoup d’établissements étaient encore sous les eaux, les écoles n’étaient pas désherbées, ni désinfectées, les classes n’étaient pas fonctionnelles", a-t-il dit à la cérémonie d’ouverture de la deuxième Université d’été du syndicat, en présence du ministre délégué en charge du Budget, Birima Mangara.

Selon le syndicaliste, "les élèves qui doivent être orientés en classe de 6e et de seconde ne le sont pas encore, les élèves ne se sont pas inscrits, il n’y a pas de matériel didactique nécessaire, les enseignants ne sont pas en possession de leur emploi du temps, il est clair que cela ne se décrète pas".

"C’est pourquoi nous avons dit que pour que ce concept soit une réalité, il faut créer les conditions pour un démarrage effectif des enseignements", a indiqué Abdoulaye Ndiaye.

Les enseignant affiliés au Cusems "(…) seront à leurs postes le jour de l’ouverture des classes, mais la question’’ se posera de savoir si le gouvernement "sera en mesure de réunir toutes les conditions d’un démarrage effectif des enseignements", a assuré M. Ndoye.

Du point de vue du Cusems, a-t-il souligné, "la revalorisation du statut de l’enseignant, l’instauration d’un système de motivation des professeurs des lycées et collèges du Sénégal, le respect des accords et une gouvernance partenariale demeures des conditions essentielles pour un environnement scolaire apaisée et un enseignement de qualité".

MF/BK
MF

Partager cet article

Repost 0