Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Concours Général 2016 - Dates incohérentes ?

Publié le par UNAPEES

Concours Général 2016 - Dates incohérentes ?

L'UNAPEES constate que la date limite de dépôt des dossiers pour l'écrit du Concours Général 2016 est incohérente ! En effet :

  • Les Inspections d'académies n'ont pas encore reçu cette note qui n'est pour le moment uniquement disponible sur internet.
  • Il est matériellement impossible de constituer les dossiers en temps et en heure, alors même que la note d'organisation n'a quasiment aucune chance d'arriver dans les lycées avant la date buttoir du 5 mars !
  • de nombreux professeurs font de la rétention de notes, est il est donc impossible aux chefs d'établissements de fournir les bulletins du premier semestre.

l'UNAPEES s'interroge sur les raisons de ce délai trop court !

  • Dysfonctionnement des services du ministère ?
  • Choix délibéré ? (les établissement privés et/ou d'excellence serait ainsi privilégiés !)


Nous rappelons que le concours Général doit être pour les meilleurs élèves de TOUT le Sénégal et pas uniquement pour les meilleurs des RICHES élèves...

Dès demain (lundi 29/02) une délégation de notre association ira à la rencontre des autorités afin d'obtenir des réponses. Nous vous tiendrons informés...

A.F.B.

NB : Voir les détails de l'organisation du concours en suivant le lien ci-dessous :

Rencontre entre l'UNAPEES et l'IA de Rufisque lundi 29 février à 09h00 :

L’UNAPEES (Section Rufisque), a rencontré ce jour, lundi 29 février 2016, monsieur l’Inspecteur d’Académie de Rufisque.

Nous lui avons exposé la problématique de la date limite de dépôt des dossiers pour le Concours Général 2016, à savoir que la note d’organisation qui fixe la limite de dépôt des candidatures au 5 mars vient juste d’être publiée et n’est pas encore arrivée dans les lycée et qu’en plus, certains professeurs faisant de la rétention de note, il sera matériellement impossible pour beaucoup de lycée de remettre les listes avant cette date !

L’Inspecteur nous à remercié de cette information, puisque ses services n’ont pas encore reçu la note qui, pour le moment, n’est publiée que sur le site de l’office du BAC (ce qu’il ignorait).

Néanmoins, il a laissé entendre que les chefs d’établissements doivent savoir que les dates sont quasiment les mêmes chaque année, et qu’en conséquence il est de leur devoir de prendre les devants… Reconnaissant aussi que beaucoup de « grands » lycée ont leurs propres circuits et sont informés avant les IA directement par l’Office du BAC.

En ce qui concerne la rétention de notes, l’IA a indiqué qu’il s’agit d’un problème entre l’état et les syndicats et que ces rétentions ne sont pas légales, et qu’elles ne touchent (à son avis) qu’un petit nombre d’établissement…

 

Cependant, l’Inspecteur en nous remerciant pour notre visite, a précisé qu’il allait prendre contact avec l’Office du Bac et le ministère afin d’avoir des précisions sur les délais et un éventuel report. Nous conseillant aussi de rencontrer de notre côté monsieur Babou Diaham, directeur de l’office du BAC.

Fin de la Réunion.

Nota : Le président de l'UNAPEES est en train de prendre rendez-vous avec l'Office du BAC et nos sections régionales se renseignent auprès des lycées pour connaître le taux de proffesseurs faisant de la retention de notes.

D.B.

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

Publié dans Enseignement, Concours

Partager cet article

Repost 0

Concours Général 2016

Publié le par UNAPEES

Concours Général 2016

L'office du BAC vient de publier la note (en cours d'enregistrement) portant organisation du Concours Général 2016. (voir lien en bas de page)

AUX CHEFS D’ÉTABLISSEMENT
Conformément à l’ARRÊTE MINISTÉRIEL en cours d’enregistrement et portant ouverture du
Concours général Sénégalais pour la session 2016.

1- Un Concours Général est ouvert sur l’étendue du territoire national pour la session 2016

  • Le Concours aura lieu à partir du 02 mai 2016, pour les épreuves écrites, le Vendredi 29 avril au stade Iba Mar DIOP de Dakar, CENTRE UNIQUE pour les épreuves d’Éducation Physique et Sportive.
  • Les inscriptions aux épreuves écrites seront reçues du 03 février au 05 Mars 2016 délai de rigueur, à l’Office du Baccalauréat. Pour l’Éducation Physique, les candidatures seront déposées auprès des Inspections d’Académie du 01 février 2016 au 31 Mars 2016.

2- Le Concours Général est organisé pour les élèves des classes de Premières et des élèves des classes de Terminales des établissements du Secondaire publics ou privés reconnus.

  • La limite d’âge des élèves des classes de Premières et des classes Terminales est fixée respectivement à 21 ans et 22 ans au 1er janvier de l’année du concours.

3- Le Concours Général Sénégalais porte sur les disciplines suivantes :

CLASSES DE PREMIERES

  • Composition française : Toutes les séries réunies
  • Version Latine : Toutes les séries réunies
  • Version Grecque : Toutes les séries réunies
  • Histoire : Toutes les séries réunies
  • Géographie : Toutes les séries réunies
  • Mathématiques : Toutes les séries réunies
  • Langues et Civilisations Étrangères Toutes les séries réunies (Anglais, Allemand, Arabe, Espagnol, Italien, Portugais, Russe)
  • Citoyenneté et Droits de l’Homme Toutes les séries réunies
  • Éducation Physique et Sportive Toutes les séries réunies

CLASSES TERMINALES

  • Dissertation Philosophique : Toutes les séries réunies
  • Mathématiques: Toutes les séries réunies
  • Sciences de la Vie et de la Terre : Séries S2-S4 et S5 réunies
  • Sciences Physiques : Toutes les séries réunies
  • Histoire : Toutes les séries réunies
  • Géographie : Toutes les séries réunies
  • Sciences Économiques : Séries L2 et G réunies
  • Construction Mécanique : Séries T1 et S3 réunies
  • Électrotechnique et Électronique : Série T2
  • Technique Comptable : Série G
  • Étude islamique : Série LAR
  • « Citoyenneté et Droits de l’Homme » : Toutes séries réunies
  • Éducation Physique et Sportive Toutes les séries réunies.

 

******************************************

Téléchargez ci-dessous la note à l'attention des chefs d'établissements

 

******************************************

Téléchargez ci-dessous la note à l'attention des chefs d'établissements

Concours Général 2016

L'UNAPEES constate que la date limite de dépôt des dossiers est incohérente ! en effet :

  • Les Inspections d'académies n'ont pas encore reçu cette note qui est pour le moment uniquement disponible sur internet.
  • Il est matériellement impossible de constituer les dossiers en temps et en heure, alors même que la note d'organisation n'a quasiment aucune chance d'arriver dans les lycées avant la date buttoir du 5 mars !
  • de nombreux professeurs font de la rétention de notes, est il est donc impossible aux chefs d'établissements de fournir les bulletins du premier semestre.

l'UNAPEES s'interroge sur les raisons de ce délai trop court !

Dysfonctionnement des services du ministère ?

Choix délibéré ? (les établissement privés et/ou d'excellence serait ainsi privilégiés !)

Nous rappelons que le concours Général doit être pour les meilleurs élèves de TOUT le Sénégal et pas uniquement pour les meilleurs des RICHES élèves...

Dès demain (lundi 29/02), une délégation de notre association ira à la rencontre des autorités afin d'obtenir des réponses. Nous vous tiendrons informés...

 

A.F.B.

Rencontre entre l'UNAPEES et l'IA de Rufisque lundi 29 février à 09h00 :

L’UNAPEES (Section Rufisque), a rencontré ce jour, lundi 29 février 2016, monsieur l’Inspecteur d’Académie de Rufisque.

Nous lui avons exposé la problématique de la date limite de dépôt des dossiers pour le Concours Général 2016, à savoir que la note d’organisation qui fixe la limite de dépôt des candidatures au 5 mars vient juste d’être publiée et n’est pas encore arrivée dans les lycée et qu’en plus, certains professeurs faisant de la rétention de note, il sera matériellement impossible pour beaucoup de lycée de remettre les listes avant cette date !

L’Inspecteur nous à remercié de cette information, puisque ses services n’ont pas encore reçu la note qui, pour le moment, n’est publiée que sur le site de l’office du BAC (ce qu’il ignorait).

Néanmoins, il a laissé entendre que les chefs d’établissements doivent savoir que les dates sont quasiment les mêmes chaque année, et qu’en conséquence il est de leur devoir de prendre les devants… Reconnaissant aussi que beaucoup de « grands » lycée ont leurs propres circuits et sont informés avant les IA directement par l’Office du BAC.

En ce qui concerne la rétention de notes, l’IA a indiqué qu’il s’agit d’un problème entre l’état et les syndicats et que ces rétentions ne sont pas légales, et qu’elles ne touchent (à son avis) qu’un petit nombre d’établissement…

 

Cependant, l’Inspecteur en nous remerciant pour notre visite, a précisé qu’il allait prendre contact avec l’Office du Bac et le ministère afin d’avoir des précisions sur les délais et un éventuel report. Nous conseillant aussi de rencontrer de notre côté monsieur Babou Diaham, directeur de l’office du BAC.

Fin de la Réunion.

Nota : Le président de l'UNAPEES est en train de prendre rendez-vous avec l'Office du BAC et nos sections régionales se renseignent auprès des lycées pour connaître le taux de proffesseurs faisant de la retention de notes.

D.B.

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

Publié dans Enseignement, Concours

Partager cet article

Repost 0

Résultats définitifs du CREM, session 2015-2016

Publié le par MEN/DEXCO

Résultats définitifs du CREM, session 2015-2016

Le Ministère de l'Éducation Nationale Communique :

Pour la session 2015-2016 du Concours de Recrutement d'Élèves-Maître :

  • 852 candidats sont déclarés admis en "Français",
  • 148 déclarés admis en "Arabe".


Téléchargez ci-dessous les résultats, ainsi que les listes d'attente pour chaque option :

Admis :

Liste d'attente :

(cliquez sur les liens pour télécharger les fichiers)

Source MEN/DEXCO

Pour soutenir l'UNAPEES, merci de partager et "d'aimer" nos publications.

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

Publié dans Concours, Résultats, CREM

Partager cet article

Repost 0

Réforme des titres et Création de CROUS à Thiés, Bambey et Ziguinchor

Publié le par UNAPEES

Réforme des titres et Création de CROUS à Thiés, Bambey et Ziguinchor

C’est à l’unanimité que les députés ont adopté la loi sur la réforme des titres et celle portant création de Centres des œuvres universitaires de Ziguinchor, Bambey et Thiès.

Ces deux lois viennent régler des questions importantes qui étaient régulièrement soulevées par les enseignants chercheurs et les étudiants des nouvelles universités.

Pour le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recheche, il s’agit d’un «tournant important dans le cadre des réformes de l’enseignement supérieur».

Face à la représentation nationale, le Pr Mary Teuw Niane a ajouté que « C’est une loi importante parce qu’elle réorganise les titres et les simplifie ».

Cette loi permet ainsi, selon le ministre de l’Enseignement supérieur, de rétablir l’enseignant du supérieur dans sa dignité.

Elle permet une progression plus rapide des enseignants et enlève même la limite de 30 ans pour devenir Professeur titulaire.
Poursuivant ses explications, le Professeur Mary Teuw a fait savoir que désormais, cette loi simplifie les titres puisqu’on aura plus que trois titres : Assistant, Maître de conférences et Professeur.

« La loi profite aussi aux étudiants, car leur encadrement, particulièrement au niveau des Masters ou des projets de fin d’études de cinquième année, pourra désormais être fait par les Maîtres de conférences qui sont aujourd'hui Assistants ou Maîtres-assistants alors que ce n’était pas le cas auparavant, car n’ayant pas été jusque-là sanctionné par la loi » a-t-il précisé.
Cette loi que le ministre de l’Enseignement supérieur qualifie d’avancée coûtera à l’Etat du Sénégal autour de 3 milliards de francs Cfa, a-t-il souligné avant de dire que c’est un effort important que l’État du Sénégal est en train de faire.

Pour ce qui est du projet de loi portant création de ces centres universitaires sociaux, le Pr Mary Teuw Niane a expliqué que. «L’élargissement de la carte universitaire nécessite la création de nouveaux centres régionaux des œuvres universitaires sociales destinés à améliorer les conditions de vie et de travail des étudiants de Ziguinchor, de Bambey et de Thiès, déjà opérationnels, mais non encore pourvus. En effet, l’efficacité de l’accompagnement social de ces étudiants souffre beaucoup d’une gestion centralisée par le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud)».

Source : Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Partager cet article

Repost 0

Miss Maths 2016 - Communiqué de l'IA de Louga

Publié le par UNAPEES

Miss Maths 2016 - Communiqué de l'IA de Louga

MISS MATHÉMATIQUES/MISS SCIENCES - ÉDITION 2016

Le concours est organisé le samedi 26 février à l'échelle régionale en collaboration avec l'ONG PLAN aux centres ci-dessous:


- CEM MODOU AWA BALLA MBACKE (pour le département de Louga)
- CEM MAHMADANE MBACKE et CEM 3 KEBEMER ( pour le département de Kébémer)
- Ecole BIRAME SECK et Ecole DAHRA 4 ( les zones de Dahra et Linguère )

DÉBUT DES ÉPREUVES 10H (aucun retard ne sera toléré !)

Partager cet article

Repost 0

S’orienter, s’entraîner, les concours, les examens, les école : les liens utiles de l’UNAPEES

Publié le par UNAPEES

Dans un souci de partage, et afin de palier au « vide » de nombreux sites étatiques, l’UNAPEES a regroupé pour vous une collection de lien utiles.
Des liens pour répondre à vos questions sur l’orientation, la formation, les examens les concours…
Mais aussi des liens pour vous exercer, réviser, en bref, bien se préparer pour les compositions les examens et les concours….
Nous vous proposons aussi une liste non exhaustive d'écoles, d'instituts et d'universités 

Bonne lecture... et merci "d'aimer" et de partager !

(cliquez ICI ou sur l'image pour voir notre page)

A.F.B.

Merci au Directeurs, chargés de Communication, webmasters qui veulent faire connaître leurs établissements, de nous contacter par mail (en joignant les coordonnés du site et page FaceBook et/ou une plaquette de présentation.

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

Partager cet article

Repost 0

Communiqué : Prolongation des demandes d’orientation dans le privé sur Campusen

Publié le par UNAPEES

Communiqué : Prolongation des demandes d’orientation dans le privé sur Campusen

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche informe les NOUVEAUX BACHELIERS 2015 inscrits dans Campusen et qui n’ont pas encore été orientés, de la prolongation de la date limite de demande d’orientation dans les établissements privés d’enseignement supérieur en partenariat avec l’Etat du Sénégal, via la plateforme en ligne orientation.campusen.sn, jusqu’au dimanche 28 février 2016 à minuit.

Pour rappel, sont concernés :

  • les nouveaux bacheliers 2015 inscrits dans la plateforme Campusen et qui n'ont pas encore été orientés,
  • les nouveaux bacheliers 2015 orientés dans les 1ère, 2ème ou 3ème listes mais qui n’ont pas pu s’acquitter, à temps, des formalités de paiement de leurs droits d’inscription auprès des prestataires agréés et qui ont déposé une demande de dérogation à la DGES.

NB : Les nouveaux bacheliers 2015 forclos et qui étaient orientés à l’UVS ne sont pas concernés par la procédure d’orientation dans le privé. Ils sont directement réorientés à l’UVS où ils peuvent aller s’inscrire.

Par ailleurs, le Ministère recommande, à tous les bacheliers victimes d’une tentative d’escroquerie relativement à leur inscription sur la plateforme en ligne orientation.campusen.sn en vue de bénéficier d’une orientation dans les établissements privés et ayant partagé leurs coordonnées de connexion sur Campusen de :

  • changer le mot de passe de leur adresse électronique,
  • récupérer un nouveau mot de passe Campusen,
  • revérifier leurs choix de formations,
  • et, éventuellement, de refaire d’autres choix. Lorsque vous changez le mot de passe de votre adresse électronique, vérifiez qu'il n'y a pas une adresse alternative autre que celle que vous avez précisée dans le paramétrage.

Ceux parmi les nouveaux bacheliers 2015 inscrits dans Campusen qui n’ont pas accès à leur compte de courrier électronique sont priés d’en créer un nouveau de préférence sur gmail.com afin de refaire librement leurs choix. Une fois que l'étudiant crée un nouveau compte gmail, il doit se présenter impérativement à la DGES pour que son ancien compte sur la base de données de Campusen soit supprimé. Ceci étant fait, l'étudiant pourra récupérer ses INE et mot de passe qu'il recevra directement dans le nouveau compte qu'il aura créé.
Passé ce délai, tout nouveau bachelier ne s’étant pas régulièrement inscrit sera considéré comme forclos, et ne pourra bénéficier d’aucune autre possibilité d’orientation.

Pour toutes informations supplémentaires, connectez- vous sur le site

Partager cet article

Repost 0

Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

Publié le par Le Quodidien

Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

L’axe Fastef-rond-point Jet d’eau a été transformé en salles de classe et amphis par les enseignants. Comme promis, le Saes et les autres syndicats de l’enseignement sont descendus dans la rue hier pour rappeler à l’État ses engagements, mais aussi «exiger» le respect des accords signés avec le gouvernement.

Il était la mascotte de la marche. Vêtu de sa toge jaune et noire d’universitaire, Pr Malick Ndiaye, brandit, devant les caméras, une pancarte sur la­quel­le est écrit : «1/ 10eme du budget du Palais peut sauver le système éducatif sénégalais.» Hier, les syndicats de l’enseignement sont descendus dans la rue pour demander le respect des protocoles d’accord signés avec le gouvernement. Venus des régions de Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor, Dakar, les enseignants du Saes, du Cusems, du Grand cadre, le Sels originel, l’Uden/Rénovation ont boudé les salles de classe et amphis ce jeudi pour déverser leur colère dans la rue. Il est difficile, par contre, de préciser avec exactitude que la promesse des grévistes de mobiliser 10 mille participants à la marche d’hier a été atteinte. Une chose est sûre : la mobilisation a été forte pour la «restauration de la dignité de l’enseignant et le respect des accords signés».

A l’image du Pr Malick Ndiaye, les marcheurs avaient leurs pancartes sur lesquelles étaient mentionnés les «maux » du système éducatif : de l’élémentaire au supérieur en passant par le moyen-secondaire. Entre la Fastef et le Rond-point Jet d’eau, les manifestants ont élevé la voix : «Respectez les accords ! Wax wakhétt daffa doy ! Ecole poubelle, y’en a marre !» Dans la déclaration commune du Saes, du Cusems, du Grand cadre, les syndicalistes ont déploré l’attitude du gouvernement qui avait promis de ne signer que des «accords réalistes et réalisables». Au finish, il «n’a pas respecté ses engagements» pris avec les syndicats.

Seydi Ababacar Ndiaye, secrétaire général du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur et ses camarades des autres syndicats signataires de ladite déclaration ont regretté que «les protocoles d’accords que le gouvernement du Sénégal a respectivement signés avec le Saes en 2011, le Grand cadre et le Cusems le 17 février 2014 n’ont jusque –là pas fait l’objet de matérialisation effective. Les différents procès-verbaux si­gnés en 2015 avec lesdits syndicats ont également connu le même sort». Selon eux, la rupture, tant chantée par le régime de Macky Sall dans le secteur de l’éducation, n’est rien «qu’une perpétuation d’une tradition de mensonge d’Etat qui aura comme seule et unique conséquence le discrédit de la signature de l’Etat du Sénégal auprès de ses partenaires». Pour Ab­dou­laye Ndoye, c’est paradoxal qu’au mo­ment où l’Etat «refuse» de respecter ses engagements «pa­ye le luxe de faire des dépenses de prestige, 500 mille F Cfa pour une épouse d’ambassadeur, un enseignant Bac plus 6 qui a 30 ans de service n’a pas 500 mille franc par mois. Des institutions budgétivores, inopportunes, im­po­pulaires, qui ne servent à rien sinon à une clientèle politique». Ils ont promis qu’ils ne se laisseront plus distraire. La manifestation va constituer un point de départ d’un compagnonnage dans la durée pour la défense du système éducatif sénégalais, ont-ils fait savoir à la presse.
Pour rappel, le Saes réclame la réforme des titres, de la retraite, le droit au logement et la prise en charge médicale. Le Cusems et le Grand cadre «exigent», entre autres, la fin de lenteurs administratives.

Mamadou SAKINE - Le Quotidien

-----------------
Déclaration commune, Saes, Cusems, Grand Cadre, pour la défense du système éducatif :

Depuis l’avènement de la deuxième alternance en mars 2012, le gouvernement du Sénégal qui avait promis d’opérer la rupture dans le secteur de l’éducation en ne signant désormais avec les syndicats que « des accords réalistes et réalisables », n’a pas respecté ces engagements. En effet, les protocoles d’accord que le gouvernement du Sénégal a respectivement signés avec le SAES en 2011, le grand Cadre et le CUSEMS le 17 février 2014 n’ont jusque-là pas fait l’objet de matérialisation effective. Les différents procès-verbaux signés en 2015 avec lesdits syndicats ont également connu le même sort.

Pire encore, le gouvernement a depuis lors, procédé à la violation systématique du principe de la continuité de l’état en refusant d’honorer les engagements pris par ces prédécesseurs avec les syndicats d’enseignants.

Aujourd'hui, il est malheureux de constater qu’en lieu et place de cette rupture tant prônée, nous assistons à la perpétuation d’une tradition de mensonge d’État qui aura comme seule et unique conséquence le discrédit de la signature de l’état du Sénégal au prêt de ces partenaires.

Face à cette volonté manifeste du gouvernement de remettre en cause les acquis des masses laborieuses, de les confiner dans la précarité, le SAES, le CUSEMS et le GCSE(Grand cadres) ont décidé d’unir leurs forces pour mettre fin à ce sabotage du système éducatif qui compromet dangereusement l’avenir de la nation.

C’est pourquoi nous avons pris l’initiative d’organiser cette grande marche du 18 Février 2016 pour exiger du gouvernement du Sénégal la restauration de la dignité de l’enseignement et le respect de tous les accords signes.

Cette manifestation consacre le début d’un compagnonnage que nous voulons inscrire dans la durée pour la défense du système éducatif sénégalais.

Fin de la déclaration.

Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

-------

A voir aussi en Vidéo sur PRESSAFRIK.COM (ci-dessous)

Partager cet article

Repost 0

Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016

Publié le par UNAPEES

Vous trouverez ci-dessous,des fiches d'inscriptions aux concours professionnels pour l'année 2016.

Ces fiches sont publiées par la Direction des Examens, Concours Professionnels et Certifications (DECPC).

Cliquez sur ce lien pour télécharger toutes les fiches au format pdf.

Vous trouverez également les avis de concours à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :
Avis de concours professionnels 2016

Voir aussi le calendrier des examens et concours professionnel 2016

Pour tout ce qui concerne les concours professionnels, vous pouvez contacter la DECPC (Direction des Examens, Concours Professionnels et Certifications) 33 864 38 03

Vous avez apprécié de pouvoir disposer de ces fiches ? Alors pour soutenir notre action, partagez et "likez" notre blog et notre page FaceBook !

Merc
i de Votre Soutien

A.F.B.

(Cliquez sur une image pour l'agrandir)

Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016
Fiches d'Inscriptions aux Concours professionnels 2016

-=oO§Oo=-

Nous vous invitons à visiter régulièrement notre Blog pour être informé de l'actualité de l'éducation au Sénégal ainsi que les dates des examens et concours.

Vous pouvez aussi recevoir par email les avis de concours en vous abonnant sur le site. (ou en aimant notre page FaceBook).

MERCI DE PARTAGER LARGEMENT CETTE PUBLICATION !

Partager cet article

Repost 0

Jeudi noir pour l’enseignement au Sénégal : marche sur Dakar des syndicats d’enseignants du Moyen-secondaire et universitaire

Publié le par UNAPEES

Jeudi noir pour l’enseignement au Sénégal : marche sur Dakar des syndicats d’enseignants du Moyen-secondaire et universitaire

Le Grand cadre des syndicats de l’enseignement (GCSE) a adressé une lettre ouverte au président de la République pour déplorer le faible niveau d’exécution des engagements pris par l’Etat.

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, Macky Sall, le GCSE revient sur 7 points pour alerter le chef de l’Etat sur le faible niveau d’exécution des engagements pris par l’Etat au terme du protocole d’accords :

  1. la validation aux 2/3 avec rappel des années de volontariat, de vacation et de contractualisation,
  2. les lenteurs dans la délivrance des actes de la fonction publique,
  3. la formation diplômante et le régime indemnitaire.
  4. la surimposition des reclassés de 2006
  5. les Commissions administratives paritaires qui ne sont pas réunies depuis 2013
  6. le Régime indemnitaire
  7. Gestion démocratique des personnels enseignants.

Les camarades de Mamadou Lamine Dianté ont souligné qu’aucun des 513 enseignants ayant reçu leurs actes de validation n’a pu bénéficier de l’alignement indiciaire à la fin du mois de janvier 2016. Pour ce qui est de la délivrance des actes, de la mise en solde et du paiement des rappels, le Gcse indique que « la direction de la solde n’a payé que 9 rappels en fin septembre et 26 en fin octobre, sur plus de 20.000 enseignants concernés ».

Dans la foulée, le regroupement des syndicats d’enseignants a relevé que « sur 21 678 IA (instituteurs adjoints), le ministère de l’Education nationale n’est en train de former que 3 515, sur une durée probable de 2 ans ».

Quid du régime indemnitaire, le pré-rapport, ont-ils fait savoir, « a été rejeté en bloc par les travailleurs. Ce n’est donc pas cette étude qui va régler le problème. Notre conviction est que, tant que la question de l’indemnité de logement des enseignants n’est pas réglée, nul ne saurait espérer une paix durable dans le système éducatif ».

Revenant sur la Gestion démocratique des personnels enseignants, le GCSE a déploré la « logique de vassalisation des inspecteurs d’académie, aujourd’hui réduits à secourir un ministre plutôt qu’à servir le système éducatif ». Ainsi, ils ont fait savoir que « le Mouvement national de 2015 a été organisé dans des conditions catastrophiques, dans le seul but de décourager les plénipotentiaires des syndicats ».

« Le ministre active quelques thuriféraires d’inspecteurs d’académie pour faire la sale besogne : réaffecter à très grande échelle des enseignants au mois de janvier, en violation du principe de la gestion démocratique », renseigne la lettre ouverte.

Face à ce qu’il appelle de l’insouciance totale de la part du gouvernement, le GCSE a décidé «d’enfourcher à nouveau le cheval de la lutte, en décidant d’observer un plan d’action, en guise d’avertissement au gouvernement ». Mamadou Lamine Dianté et Cie observeront un débrayage mercredi 17 février 2016 à 9h, suivi d’une assemblée générale. En plus de la rétention immédiate des notes, ils ont prévu de faire un arrêt des cours total le jeudi 18 février, ainsi qu’une grande marche (départ FASTEF) à partir de 09h00.

Dans la foulée, le GSCE exige l’audit de la gestion des projets éducatifs du ministère de l’Education nationale (PAMOD, PALME, PAQUET, etc.) ».

L’UNAPEES constate qu’une fois de plus, les élèves sont pris entre « le marteau et l’enclume » ! D’un côté un gouvernement qui ne peut ou ne veut tenir ses promesses, de l’autre des syndicats qui prennent en otage des enfants qui ne demandent qu’à étudier ! Et c’est très facile puisque les élèves eux, n’ont aucun moyen de pression, ni contre le gouvernement, et encore moins contre les enseignants ! (bien que l'état devrait se rappeler que derrière chaque élève, il y a des parents et donc des électeurs…)

Mais chacun doit mesurer les conséquences d’une grève dans le monde de l’éducation pour le pays ! Il ne suffit pas de proclamer que nos enfants sont l’avenir du pays, il faut aussi leurs donner les moyens d’étudier ! Les décideurs, d’un côté comme de l’autre, ont-ils mesuré les effets d’une année scolaire en « dents de scie » ?

  • Dans des écoles sous-équipées, aux effectifs pléthoriques, où les quotas horaires ne peuvent pas être respectés et où les plus « faibles » ont des difficultés à suivre, imaginez les séquelles de grèves à répétitions :
    • Le redoublement pour les plus faibles, suivi de la spirale de l’échec
    • Même le niveau des meilleurs va baisser, et au lieu d’une mention offrant une bonne bourse ou l’accès à de grandes écoles, ils devront se contenter de ce qui reste…
    • La rétention de notes risque aussi de retarder , voire d’empêcher la participation ou l’inscription de certains élèves à des concours qui demandent les bulletins du 1er semestre…
    • Et n’oublions pas ceux des campagnes, qui ont commencé l’école tardivement et pour qui un redoublement peut signifier le dépassement d’âge pour certains concours…

Et pendant ce temps, les « nantis », eux, envoient leurs enfants dans des écoles privées, ou leurs font prendre des cours particuliers afin que leurs enfants ne prennent pas trop de retard sur le programme (les enseignants en grève ont tout le temps qu’il faut pour les donner…)

Bien évidement, chacun déplorant cet état de fait, mais accusant l’autre !

Bref, une année scolaire entachée de grève, est synonyme de baisse générale du niveau ! Au détriment de nos enfants et donc de l’avenir de notre pays !

A.F.B.

-------------------------------------------------------------------------

Retrouvez l'intégralité de la lettre ouverte du GCSE en cliquant sur le lien ci-dessous :

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>