Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

Publié le par Le Quodidien

Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

L’axe Fastef-rond-point Jet d’eau a été transformé en salles de classe et amphis par les enseignants. Comme promis, le Saes et les autres syndicats de l’enseignement sont descendus dans la rue hier pour rappeler à l’État ses engagements, mais aussi «exiger» le respect des accords signés avec le gouvernement.

Il était la mascotte de la marche. Vêtu de sa toge jaune et noire d’universitaire, Pr Malick Ndiaye, brandit, devant les caméras, une pancarte sur la­quel­le est écrit : «1/ 10eme du budget du Palais peut sauver le système éducatif sénégalais.» Hier, les syndicats de l’enseignement sont descendus dans la rue pour demander le respect des protocoles d’accord signés avec le gouvernement. Venus des régions de Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor, Dakar, les enseignants du Saes, du Cusems, du Grand cadre, le Sels originel, l’Uden/Rénovation ont boudé les salles de classe et amphis ce jeudi pour déverser leur colère dans la rue. Il est difficile, par contre, de préciser avec exactitude que la promesse des grévistes de mobiliser 10 mille participants à la marche d’hier a été atteinte. Une chose est sûre : la mobilisation a été forte pour la «restauration de la dignité de l’enseignant et le respect des accords signés».

A l’image du Pr Malick Ndiaye, les marcheurs avaient leurs pancartes sur lesquelles étaient mentionnés les «maux » du système éducatif : de l’élémentaire au supérieur en passant par le moyen-secondaire. Entre la Fastef et le Rond-point Jet d’eau, les manifestants ont élevé la voix : «Respectez les accords ! Wax wakhétt daffa doy ! Ecole poubelle, y’en a marre !» Dans la déclaration commune du Saes, du Cusems, du Grand cadre, les syndicalistes ont déploré l’attitude du gouvernement qui avait promis de ne signer que des «accords réalistes et réalisables». Au finish, il «n’a pas respecté ses engagements» pris avec les syndicats.

Seydi Ababacar Ndiaye, secrétaire général du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur et ses camarades des autres syndicats signataires de ladite déclaration ont regretté que «les protocoles d’accords que le gouvernement du Sénégal a respectivement signés avec le Saes en 2011, le Grand cadre et le Cusems le 17 février 2014 n’ont jusque –là pas fait l’objet de matérialisation effective. Les différents procès-verbaux si­gnés en 2015 avec lesdits syndicats ont également connu le même sort». Selon eux, la rupture, tant chantée par le régime de Macky Sall dans le secteur de l’éducation, n’est rien «qu’une perpétuation d’une tradition de mensonge d’Etat qui aura comme seule et unique conséquence le discrédit de la signature de l’Etat du Sénégal auprès de ses partenaires». Pour Ab­dou­laye Ndoye, c’est paradoxal qu’au mo­ment où l’Etat «refuse» de respecter ses engagements «pa­ye le luxe de faire des dépenses de prestige, 500 mille F Cfa pour une épouse d’ambassadeur, un enseignant Bac plus 6 qui a 30 ans de service n’a pas 500 mille franc par mois. Des institutions budgétivores, inopportunes, im­po­pulaires, qui ne servent à rien sinon à une clientèle politique». Ils ont promis qu’ils ne se laisseront plus distraire. La manifestation va constituer un point de départ d’un compagnonnage dans la durée pour la défense du système éducatif sénégalais, ont-ils fait savoir à la presse.
Pour rappel, le Saes réclame la réforme des titres, de la retraite, le droit au logement et la prise en charge médicale. Le Cusems et le Grand cadre «exigent», entre autres, la fin de lenteurs administratives.

Mamadou SAKINE - Le Quotidien

-----------------
Déclaration commune, Saes, Cusems, Grand Cadre, pour la défense du système éducatif :

Depuis l’avènement de la deuxième alternance en mars 2012, le gouvernement du Sénégal qui avait promis d’opérer la rupture dans le secteur de l’éducation en ne signant désormais avec les syndicats que « des accords réalistes et réalisables », n’a pas respecté ces engagements. En effet, les protocoles d’accord que le gouvernement du Sénégal a respectivement signés avec le SAES en 2011, le grand Cadre et le CUSEMS le 17 février 2014 n’ont jusque-là pas fait l’objet de matérialisation effective. Les différents procès-verbaux signés en 2015 avec lesdits syndicats ont également connu le même sort.

Pire encore, le gouvernement a depuis lors, procédé à la violation systématique du principe de la continuité de l’état en refusant d’honorer les engagements pris par ces prédécesseurs avec les syndicats d’enseignants.

Aujourd'hui, il est malheureux de constater qu’en lieu et place de cette rupture tant prônée, nous assistons à la perpétuation d’une tradition de mensonge d’État qui aura comme seule et unique conséquence le discrédit de la signature de l’état du Sénégal au prêt de ces partenaires.

Face à cette volonté manifeste du gouvernement de remettre en cause les acquis des masses laborieuses, de les confiner dans la précarité, le SAES, le CUSEMS et le GCSE(Grand cadres) ont décidé d’unir leurs forces pour mettre fin à ce sabotage du système éducatif qui compromet dangereusement l’avenir de la nation.

C’est pourquoi nous avons pris l’initiative d’organiser cette grande marche du 18 Février 2016 pour exiger du gouvernement du Sénégal la restauration de la dignité de l’enseignement et le respect de tous les accords signes.

Cette manifestation consacre le début d’un compagnonnage que nous voulons inscrire dans la durée pour la défense du système éducatif sénégalais.

Fin de la déclaration.

Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)
Les enseignants mobilisés marchent dans les rues de Dakar (en Images et Vidéos)

-------

A voir aussi en Vidéo sur PRESSAFRIK.COM (ci-dessous)

Commenter cet article