Rencontre UNAPEES-Médiateur de l’UCAD

Publié le par UNAPEES

Rencontre UNAPEES-Médiateur de l’UCAD
Rencontre UNAPEES-Médiateur de l’UCADRencontre UNAPEES-Médiateur de l’UCAD
Rencontre UNAPEES-Médiateur de l’UCAD

Rencontre UNAPEES/Médiateur de l’UCAD

(De la nécessité de créer des Associations des Parents d’Étudiants dans les universités)

L’épanouissement de l’étudiant à l’université et en dehors, son sens de l’effort, dépendent largement de sa motivation et donc de la qualité du dialogue entre l’enseignant et l’étudiant, mais aussi la famille. (Même si les échanges parents-enseignants ne sont pas de même nature qu’au lycée)

Les familles sont sensibles à ce qui touche leur enfant, son bien-être dans sa scolarité, son avenir. Elles savent combien les appréciations et les notes attribuées par les enseignants sont déterminantes pour la suite de son cursus universitaire et, à terme, pour sa vie professionnelle.

Hors, depuis quelques années, l'inquiétude gagne les parents d’élèves et d'étudiants et commence à faire place à la peur qui s'installe inexorablement dans nos foyers.

Les parents d'étudiant sont devenus anxieux car leurs enfants sont à la croisée des chemins de la réussite qui devrait être l'aboutissement de tous les sacrifice consentis et de l'échec synonyme d'un désespoir extrême.

Mais dans le dialogue université/étudiants, certaines questions, remarques, interrogations peuvent apparaître comme autant de critiques, de remises en cause, de tentatives de contrôle ou d’empiétement sur le travail de chacun.

Ce dialogue a pour objectif une information mutuelle, la recherche d’échanges et une meilleure compréhension réciproque fondée sur le respect de l’autre et la confiance mutuelle et de ses différences. Toute forme d’agressivité doit être bannie ainsi que toute forme de discrimination de quelque nature qu’elle soit.

C’est un élément central du professionnalisme du monde éducatif que d’être capable d’entendre les inquiétudes des parents quand elles s’expriment et de répondre aux questionnements légitimes. De cette capacité à établir un dialogue de qualité, positif, efficace, dépend largement la qualité du service public d’éducation !

Considérés comme « membres de la communauté éducative », les parents d’élèves disposent de « droits pour assurer leur action éducative », définis par des textes ministériels : droits d’information et d’expression, de réunion, de participation. Ces droits sont peu utilisés par les parents... C’est pourquoi l’UNAPEES aspire à être un interlocuteur incontournable dans le dialogue étudiants-enseignants-parents dans l’objectif de parvenir à la réussite de chaque étudiant.

Pour ce faire, elle a décidé de s'impliquer activement en étudiant avec les acteurs du système universitaire (Étudiants, Autorités académiques, MESR, Syndicat), la possibilité de créer des Associations des Parents d’ÉTudiants (APET) dans les facultés.

Sur les conseils du Recteur de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar l'UNAPEES a rencontré ce mardi 26 mai, monsieur Mamadou Ndiaye Médiateur de l'université et son adjoint Al Ousseynou Bâ.

Sur invitation de monsieur Ndiaye, après un bon déjeuner, une réunion s'est tenu et a permis à chacun d’échanger son point de vue sur la vie de l’université

Le médiateur a été très réceptif et prêt à cheminer avec l'UNAPEES pour la création d'APET qui pourront servir d'instance de concertation pour l'amélioration des conditions de vie et d'étude mais aussi dans la prévention, la conciliation et le règlement des crises universitaire.

Ce cadre d'échange permettra aux parents et tuteurs de mieux comprendre les différentes mutations et réformes qui sont devenues inéluctable.

Une réunion est prévue dans les jours à venir afin d’en étudier les modalités pratiques.

AF

Commenter cet article